SINGLE 

THE WASHMORNING LIGHTS • [Velvet Cream]
En attendant la sortie de leur premier album le mois prochain, le duo franco-américain, formé par David Quattrini (chant-claviers) et Jérôme Plasseraud (guitare), signe avec ce premier single Morning Lights, un morceau de pop envoûtant et lumineux, qui apporte un peu de beauté et de sagesse dans le contexte pyromane actuel. 
L’album a été mixé par Dave Bascombe, fameux producteur anglais qui a été aux manettes des albums de Tears for Fears (The Seeds of Love), Dépêche mode (Music for the Masses), So de Peter GabrielOctopus de Human League.
La production devrait donc être soignée…

Sortie de l’album Just Enough Pleasure to Remember le 7 février.
Site > thewash.band/music

 ALBUM 

BLANKASS C’EST QUOI TON NOM ? • [JGN]
Les frères Ledoux sont de retour. Graines de punks, propulsées dès l’adolescence sur scène avec leur groupe Zéro de Conduite, avec lequel ils ont assuré les premières parties des Clash ou du Gun Club à Paris, les deux frangins ont désormais plus de 25 ans de carrière au compteur. Enregistré dans leur studio berrichon JGN, ce 6ème album studio de 12 titres intitulé c’est quoi ton nom ? reste dans la même logique variété pop-rock des albums précédents, avec une production bien calibrée pour la diffusion radio. La voix éraillée de Guillaume Ledoux n’a pas bougé depuis La couleur des blés et cette nomination aux Victoires de la Musique en 1996. 
Annoncé depuis plusieurs mois, l’album sort ce 10 janvier, porté notamment par une web série promo de 19 épisodes, avec en guests François Morel, Edouard Baer, Michel Cymes, Charline Vanhoenacker, Jean-Pierre Darroussin et bien d’autres, à découvrir ici.
Site > blankass.com

FIELD MUSIC MAKING A NEW WORLD • [Memphis industries]

7ème album pour les anglais de Field Music, groupe fondé en 2005 par les frères (encore !) Brewis. Making a new world est un concept album, fruit d’une commande de l’Imperial War Museum de Londres, qui leur a proposé de composer un album autour de la Première Guerre mondiale.
Après l’avoir joué en live en 2019 à Salford et à Londres sur les deux sites de l’IWM, cet album a été enregistré en une seule journée à la suite de leur dernier concert. 

Les 19 titres explorent de façon chronologique l’impact de la Grande guerre,  en abordant des sujets aussi inattendus tels que le contrôle du trafic aérien, la chirurgie ou les serviettes hygiéniques (!). En d’exemple, le titre « Money is a Memory » (en écoute) parle d’un salarié du Trésor allemand qui prépare les documents pour le dernier versement en 2010 des réparations imposées par les Alliés, 91 ans après la signature du traité de Versailles.
Field Music réussit le pari d’éviter un sujet plutôt casse-gueule et l’écueil de la fresque musicale historique pompeuse. Avec Making a new world réussit, les anglais font la prouesse de conjuguer rock progressif, jazz et sonorités eighties, et de faire
régner sur ce conflit, l’âme des Talking Heads, comme dans ce morceau Money is a Memory.

Sortie de l’album le 10 janvier.
Site > field-music.co.uk

ALEXANDRA SAVIOR THE ARCHER • [30th century Records]

Tout est parti de Youtube. Comme souvent aujourd’hui. En 2012, Alexandra Savior, jeune américaine de 17 ans originaire de Portland, publie sur la célèbre plateforme une reprise de Big Jet Plane des australiens Angus et Julia Stone. La vidéo est vite repérée (notamment par Courtney Love) et Savior est rapidement prise sous l’aile de la productrice Linda Perry (ex chanteuse des 4 non blondes). Son premier album, Belladonna of Sadness écrit en tandem avec Alex Turner d’Arctic Monkeys et produit par James Ford (Simian Mobile Disco) voit le jour en 2017. 2 ans plus tard, cette jeune femme au timbre sensuel et à la moue mystérieuse sort ce 10 janvier son deuxième album intitulé The Archer. Avec sa flopée de titres pop aux mélodies bien ficelées, comme ce titre howl où la voix vaporeuse et lancinante de Savior résonne comme une éloge de la paresse, The Archer ne devrait pas manquer sa cible.

Sortie de l’album le 10 janvier.
Site > alexandrasavior.com

 CLIP 

LE CHAPELIER FOU • Le triangle des Bermudes • [Ici d’ailleurs] 

Originaire de Metz, Louis Warynski est un multi-instrumentiste croisant instrumentations musicales et classiques. Sa musique, aussi énigmatique et onirique que l’univers d’Alice au Pays des Merveilles, lui a inspiré son nom de scène.

Le clip du Triangle des Bermudes, réalisé par Grégory Wagenheim est extrait de son prochain album Meridiens (sortie le 28 février prochain). Imaginé comme une errance numérique, ce film d’animation se révèle être une expérimentation autant visuelle que sonore.

Site : www.chapelier-fou.com


À la semaine prochaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here